[LIVE/VIDEO] Après une ruée des automobilistes vers les stations :

Les transporteurs quittent les grilles de la SRPP


Publié / Actualisé
Depuis 8H30 ce jeudi matin, une vingtaine de camions est réunie devant le siège de la SRPP et empêche l'entrée et la sortie des camions citernes, indique Didier Hoareau, président de l'UNOSTRA. La cause de ce mouvement, " nous protestons contre le monopole de la SRPP qui empêche la Coopérative carburants d'intérêt régional public privé (CCIRPP) d'accéder au site de stockage du Port", indique-t-il.
Depuis 8H30 ce jeudi matin, une vingtaine de camions est réunie devant le siège de la SRPP et empêche l'entrée et la sortie des camions citernes, indique Didier Hoareau, président de l'UNOSTRA. La cause de ce mouvement, " nous protestons contre le monopole de la SRPP qui empêche la Coopérative carburants d'intérêt régional public privé (CCIRPP) d'accéder au site de stockage du Port", indique-t-il.

18h57 - Dans un communiqué, le préfet de La Réunion indique que "le blocage de la Société réunionnaise des produits pétroliers (SRPP) ce jour a entraîné d’importantes perturbations de la circulation à La Réunion. Le préfet condamne cette action qui pénalise la vie quotidienne des réunionnais et la vie économique de l’île et appelle à la responsabilité de chacun et à privilégier la concertation. Le préfet rappelle que les règles d’accès des produits pétroliers relèvent du domaine de compétence de l’autorité de la concurrence. Celle-ci a été saisie par la coopérative carburant d’intérêt régional public-privé (CCIRPP) en septembre 2017"

17h43 - Les transporteurs lèvent finalement le camp devant les grilles de la SRPP. L'huissier leur a signifié qu'ils s'exposaient à 10 000 euros d'amende.

 

16h05 - Didier Hoareau ne veut pas lever le camp. D'autres transporteurs devraient le rejoindre dès ce soir.

16h04 - Une gérante d'une petite station affirme à notre journaliste avoir suffisamment d'essence pour tenir encore jusqu'à la fin de la journée. Le carburant est cependant rationné à 20 euros par automobiliste. Il vaut mieux être prudent !

15h50 - Jean-Bernard Caroupaye, de la FNTR, n'écarte pas la possibilité de soutenir le conflit, affirme Didier Hoareau de l'Unostra.

15h30 - Dans un communiqué, le directeur général de la SRPP, Florian Cousineau, "dénonce ce type d’agissement sans fondement qui pénalise l’ensemble de la distribution des produits pétroliers sur la Réunion". "La SRPP tient à rappeler qu’elle fournira naturellement des prestations de passage à toute société satisfaisant aux conditions applicables à tout passeur" termine le communiqué.

13h35 - Gérard Lebon, président du syndicat des stations services de La Réunion tient à lancer un appel au calme: "il ne faut pas prendre d'assaut les stations services s'il reste beaucoup de carburant dans le réservoir. On ne fait que créer des problèmes pour les stations services et surtout pour la circulation" insiste Gérard Lebon qui constate que pour l'heure, aucune station service de l'île n'enregistre de pénurie.

13h05 - "I fé 1 heure de tan lé kom sa !" explique un pompiste de la station, qui a l'habitude de ce genre de situation.

 

12h53 - Pendant ce temps, les stations-services sont prises d'assaut, un peu partout sur l'île. C'est la ruée du côté du Port, sur l'établissement de la Zac 2000.

 

12h12 - Les camions de transporteurs bloquent toutes les sorties de la SRPP.

 

 

12h00 - Les transporteurs de l'Unostra menacent de camper devant les grilles s'ils ne peuvent pas importer leur propre carburant.

11h50 - L'ambiance est calme devant les grilles de la société réunionnaise. Les représentants de la SRPP refusent de communiquer avec les journalistes.

" La CCIRPP est autorisée depuis décembre 2016 à importer son propre carburant, mais la SRPP refuse de nous donner l’accès aux facilités essentielles ", s’emporte Didier Hoareau. " Le prix des carburants ne cesse de flamber. Il faut arrêter avec ce monopole qui ponctionne dans le porte-monnaie des Réunionnais qui pourraient économiser plus de 10 centimes par litre de carburant ", poursuit le président de l’UNOSTRA.

Conséquence pour l’heure, plus aucun camion ne peut entrer ni sortir de la SRPP. " Nous resterons là le temps qu’il faudra. Il faut que la SRPP arrête de nous imposer des conditions farfelues pour accéder à ses cuves " insiste Didier Hoareau qui regrette que l’Etat " refuse d’intervenir dans ce dossier ".

Actuellement, aucune rencontre n’est prévue entre les transporteurs et la direction de la SRPP. Pour rappel, la CCIRP avait annoncé le 14 septembre 2017 le dépôt d'une plainte contre la SRPP pour abus de position dominante.

Lire aussi - La Coopérative Carburants réclame son accès au stockage

Depuis ce 1er janvier 2018, les prix à la pompe ont augmenté : le gazole était en hausse de 7 centimes et le sans plomb de 3 centimes.

 

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Joseph, Posté
    Il n'y a pas de pénurie, ce sont les Tdc qui créent la pénurie. Avec plus de civisme, on ne change pas ses habitudes, et tout se passe normalement. C'est à chaque fois la même chose, les bichiques, les sambo, l'huile, les manants ont peur de manquer pour leur petit estomac, ou confort. Le jour où il y aura une guerre, ce sera un carnage avec de tels voraces affamés !
    Jolaracaille, Posté
    A qui profite le crime si ce n’est qu'à une poignée de tristes individus au volant de camions rutilants qui ne demande qu'à s'enrichir davantage !!!! Arrêtez de vous exprimer au nom des réunionnais qui de toute façon seront toujours contre vos actions antisociales et impopulaires !! Le Préfet Massoni a ouvert une brèche devenu un droit acquis.....J'ai mal à ma Réunion !!!!!!