Risque requin :

La préfecture et le CRA appellent à la prudence


Publié / Actualisé
À l'approche des vacances scolaires, le préfet de La Réunion recommande la plus grande vigilance aux usagers de la mer, et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin qui font l'objet d'une réglementation spécifique. Nous publions ci-après le communiqué de la préfecture en intégralité et celui du Centre de ressources et d'appui (CRA).
À l'approche des vacances scolaires, le préfet de La Réunion recommande la plus grande vigilance aux usagers de la mer, et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin qui font l'objet d'une réglementation spécifique. Nous publions ci-après le communiqué de la préfecture en intégralité et celui du Centre de ressources et d'appui (CRA).

 

Rappel de la réglementation en vigueur

L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, restreint dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés (répertoriées sur le site inforequin) et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir :

la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ;

les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).

Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.

Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :

un drapeau rouge vif signifiant " interdiction de se baigner " ;

un drapeau jaune orange signifiant " baignade dangereuse mais surveillée " ;

un drapeau vert signifiant " baignade surveillée et absence de danger particulier ".

Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :

la flamme rouge comportant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;

la flamme orange comportant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents…).

En l’absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite.

Conseils de sécurité et de prudence recommandés par le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage)

Le préfet invite l’ensemble des usagers de la mer à respecter les conseils de prudence suivants :

Avant de se mettre à l’eau ou de pratiquer une activité nautique ou de pêche :

ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse (consulter les panneaux d’informations), et vérifier la couleur du drapeau hissé ;

se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs du poste de surveillance ou des loueurs d’équipements de loisirs nautiques sur la réglementation et les dangers éventuels dans la zone pratiquée : courants, conditions météorologiques (forte houle, orage, intempéries), qualité de l’eau (eaux troubles, pollution) ;

rester vigilant lors de promenades ou d’activités de pêche à la gaulette le long du littoral réunionnais notamment lors des périodes de fortes houles ; le risque d’être happé par une vague ou de chute à la mer est bien réel.

En mer :
ne pas relâcher sa vigilance, le risque " zéro " n’existe pas ;

privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer ;

ne pas rester dans l’eau en cas de blessure et, en cas de pêche sous marine, ne pas conserver ses prises sur soi mais les déposer le plus rapidement possible sur sa bouée ou dans son navire ;

consulter les bulletins météorologiques sur l’état de la mer, le vent et la houle avant toute sortie en mer ;
s’assurer avant toute sortie en mer que le navire dispose de tous les équipements de sauvetage obligatoires et de moyens de communication radio VHF permettant de contacter rapidement le CROSS.

Au même titre que les autres centres d’urgence (SAMU, CODIS), le CROSS dispose d’un numéro d’appel d’urgence abrégé, le 196. Ce numéro permet une mise en contact téléphonique directe avec le CROSS, chargé de la coordination du sauvetage en mer, et lui permet d’engager plus rapidement l’envoi de moyens adaptés à la situation d’urgence.  Avec le 196, c’est l’assurance d’être en contact avec des professionnels du sauvetage en mer capables de répondre efficacement à une demande de secours.

Attention, le 196 ne se substitue pas en mer à la VHF, prioritaire pour alerter et rester en contact avec le CROSS et les moyens de secours.

Pour la sécurité des pratiquants d’activités nautiques et des baigneurs, le Centre de Ressources et d’Appui pour la réduction du risque requin appelle à la plus grande prudence en cette période de vacances scolaires d’été austral. Depuis 2011, l’île de La Réunion est confrontée à une recrudescence d’attaque de requins sur les côtes ouest et sud de l’île. Cette année, deux attaques mortelles à Saint-André et Saint-Leu ont eu lieu, ainsi qu’une attaque potentiellement grave à Saint-Paul.

Le bassin de baignade de Boucan-Canot est accessible lorsque le drapeau vert sera hissé par les Maître Nageurs Sauveteurs de la mairie de Saint-Paul. La commune installe ce jour un filet de baignade amovible sur la plage des Roches Noires. Ce second dispositif de sécurisation de la baignade sera déployé lorsque les conditions de mer le permettront. La mairie de Saint-Paul ayant mis en place un numéro d’information sur la météo des plages et les espaces sécurisés, il convient de s’y référer. 0262 45 46 46

Les autres zones aménagées ainsi que les lagons de l’île sont répertoriés sur le site internet. Après une interruption qui débutera le 23 décembre, les Vigies Requins Renforcées de la Ligue Réunionnaise de Surf reprendront leur surveillance le 04 Janvier 2018. Ils se déploient du mercredi au dimanche, lorsque les conditions de mer permettent la pratique sécurisée des sessions de surf.

Les filets d’exclusion de Boucan Canot et des Roches Noires ne sont pas opérationnels pendant les vacances scolaires. Des tests de trois prototypes sur la zone de déferlement à Boucan-Canot viennent de démarrer sous l’égide du Centre de ressources et d’appui sur le risque requin. La commune de Saint-Paul a mandaté un assistant à maîtrise d’ouvrage en vue de lancer un appel d’offres pour la remise en service des filets courant 2018, les tests menés venant enrichir le projet.

Le programme CapRequins 2 de prélèvement ciblé de requins côtiers se termine fin décembre 2017. L’appel d’offres de fin octobre 2017 encadrant le nouveau programme de pêche 2018-2021 est en cours d’examen approfondi, les premiers engins de pêche devant être déployés en février 2018.

   

1 Commentaire(s)

Zaigrettes, Posté
Plutot que de reconnaitre que certaines zones sont par définition des LAGONS (protégés par une barrière de corail qui sépare de la haute mer), la Préfecture préfère interdire tout simplement. Exemple: le lagon de Grand Fond où nous nous sommes faits gronder par deux policiers armés de matraque. Ce LAGON est tout a fait sécurisé, il est hors de question que je paye une amende pour m'être baignée au bord de l'eau (dans 60 centimètres)! D'ailleurs, le panneau indique que la baignade est autorisée dans les lagons, il y auarit des vrais lagons et des faux lagons? Si lagon égale pollution et surpopulation, alors effectivement…….