Courrier des lecteurs :

La Possession - La complainte des municipaux


Publié / Actualisé
Chère Vanessa, nous pouvons vous appeler Vanessa depuis maintenant trois années que vous nous faites bénéficier de votre bientraitance, nous, agents municipaux reconnaissants. Nous souhaitions vous remerciez pour l'invitation à vos voeux et pour, à cette occasion, nous avoir, si généreusement offert des plantes.
Chère Vanessa, nous pouvons vous appeler Vanessa depuis maintenant trois années que vous nous faites bénéficier de votre bientraitance, nous, agents municipaux reconnaissants. Nous souhaitions vous remerciez pour l'invitation à vos voeux et pour, à cette occasion, nous avoir, si généreusement offert des plantes.

Il aurait été regrettable pour nous de rater ce moment historique, quelle chance que votre service communication ait su avec tact et légèreté nous rappeler tous les deux jours l’impérieuse liberté que nous avions à assister à cet évènement. Sans cela, nous aurions pu aussi rater les modestes affiches en papier glacé 60x80 disséminées ici et là et réalisé dans un vert écolo, de très bon gout d’ailleurs.


Il parait que des esprits chagrins se permettraient de parler de gabegie financière consacrée exclusivement à votre gloire personnelle, alors même que certaines d’entre nous se retrouveraient au chômage sans autre ménagement, quel toupet ! Nous expérimentons chaque jour vos attentions désintéressées pour nos conditions de travail, vous qui savez mieux que quiconque nous rappeler, la main sur le cœur, que nous formons une véritable famille.

Vous n’êtes que bonté, bienveillance et développement durable, comment sérieusement vous imaginer sur un coin de bureau, en prof de math revêche, décider froidement et sans le moindre état d’âme de la prochaine tête à couper, du prochain pion à déplacer ? 

Déjà certains proverbes exclusivement Possessionnais ce font jour, marqués de votre empreinte céleste et de votre légendaire sagesse : " Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle nous les brises " " Attention ! Le passage éphémère d’un DGS est susceptible d’en masquer trois autres " " Quand le DGS se gratte le bras c’est signe qu’il est à plat, quand il se gratte le c.l, c’est signe qu’il n’en peut plus ! ". Puissions-nous un jour être à la hauteur de votre enseignement.

Chère Vanessa, le traditionnael repas de fin d’année du personnel communal se transforme cette année en un cocktail dinatoire avec dress code black and white, quelle magnifique idée, ainsi nous pourrons tous nous déguiser en pingouins et vous en vampiréla pourquoi pas ? Là encore, vos dévoués collaborateurs de cabinet ont su déployer des trésors d’ingéniosités pour nous démontrer tout l’intérêt que nous aurions de ne pas refuser votre altruiste invitation.

N’écoutez pas les mauvaises langues qui vont vous accuser de faire des économies sur notre dos pour payer vos frais de justice qui s’annonceraient conséquents pour les mois à venir. Nous ne vous remercierons jamais assez, du fond des urnes, d’avoir su créer cette ambiance si particulière en mairie, empreinte de sincérité et de fraternité, ou la sournoiserie n’a pas sa place et où règne le bien-être au travail si cher à vos yeux.

Pour tout cela, vous pouvez compter sur nous, le moment venu, pour qu’en en rond d’oignons, nous apportions en votre honneur notre contribution fiscale et électorale, vous permettant ainsi de payer vos injustes déboires. Oui chère Vanessa, vous resterez dans notre mémoire, très longtemps dans notre mémoire, soyez-en certaine. 

Les municipaux reconnaissants

   

4 Commentaire(s)

AiAiAi, Posté
Miranville fait la même politique péî que les autres, mais,ou elle est encore plus dangereuse c'est qu'elle arrive à faire croire qu'elle est différente.
Totoche, Posté
Non ce nest pas les employes municipaux qui ont ecri ce texte. Ils sont comme moi , nou ne savon pas ecrire.
Dadou, Posté
et oui!!!!! coktèl dinatoire avec des impératifs dignes dde la corée du nord : pantalon moir et haut blanc pour les femmes !!!! chemise blanche cravate et pantalon noir pour les hommes !!!!!!
ah la la gestion miranville . i fo mettre la pression si lobande zemployé même pour coktèl !!!
DingDINGUEDong, Posté
Le mandat politique est-il un exutoire aux névroses diverses ou au contraire il en fait naître ? Je me tâte !