[LIVE/VIDEO] La roche de 250 tonnes détruite à l'explosif militaire :

Une réouverture de la route du Littoral prévue avant lundi


Publié / Actualisé
Après les travaux de préparation au niveau du bloc rocheux de 250 tonnes dans le secteur des Potences, les équipes ont procédé à sa fragmentation avec des charges explosives militaires ce vendredi 12 janvier. À l'issue de cette opération, les travaux de déblayage, d'inspection, de nettoyage de la falaise et de remise en état de l'axe seront réalisés. Une réouverture de la route est prévue avant ce lundi.
Après les travaux de préparation au niveau du bloc rocheux de 250 tonnes dans le secteur des Potences, les équipes ont procédé à sa fragmentation avec des charges explosives militaires ce vendredi 12 janvier. À l'issue de cette opération, les travaux de déblayage, d'inspection, de nettoyage de la falaise et de remise en état de l'axe seront réalisés. Une réouverture de la route est prévue avant ce lundi.

12h18 - L'équipe d'intervention était composée de "5 militaires en falaise accompagnés par 5 cordistes et un cordiste reponsable avec un infirmier en haut" détaille Éric Boiteux, directeur d'exploitation et d'entretien à la DRR. Il estime que l'opération est un "succès" et qu'elle a permis de gagner "au moins 15 jours". Une réouverture de la route pourrait être envisagée avant ce lundi matin.

 

 

12h12 - Les mitrailles sont tombées côté mer. Un hélicoptère fait actuellement l'état des lieux pour savoir si le bloc est complètement détruit. 

11h56 - Le bloc rocheux est détruit avec de l'explosif militaire. Une opération impressionnante.

 

11h43 - Les conditions météo ne facilitent pas les opérations : le temps est pluvieux.

11h40 - La roche va être éclatée à l'aide d'explosifs militaires. Cela ne s'était pas fait depuis 2008. Les forages ont été faits ce mercredi et ce jeudi.

11h25 - Un convoi de journalistes va observer la fragmentation du bloc.

 

Du travail de haute voltige. Comme c'est le cas des cordistes de l'entreprise ROCS en charge des travaux acrobatiques autour de la masse de 250 tonnes dans laquelle ils réalisaient une vingtaine de forages. L'équipe emmaillotait aussi le bloc de 90 mètres cubes dans deux filets de protection. Un préalable à la fracturation prévue ce vendredi, peu avant midi. Les Forces armées de la zone sud océan Indien (FAZSOI) vont participer à cette délicate mission afin d'y parvenir.

Lire aussi : Éboulis sur la route de la Montagne : la circulation rétablie

Leurs explosifs beaucoup plus puissants que la normale seront employés afin d'exploser la masse en une seule fois. Il s'agit d'un dispositif militaire utilisé en temps de guerre. Les hommes des FAZSOI superviseront l'opération et déclencheront les charges. Le bloc devrait alors exploser et retomber en plusieurs morceaux dans les gabions. Ce week-end, des travaux de nettoyage et de remise en état des voies de la route du Littoral seront effectués.

Des purges seront aussi menées sur d'autres zones où des roches menaçant de tomber ont été repérées. Des missions déterminantes afin de savoir si l'axe pourra rouvrir ou non en début de semaine prochaine.

hf/mp/ts/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

CONTRIBUABLE, Posté
LE PRÉSIDENT DE RÉGION A ÉVALUÉ LES TRAVAUX POUR LE ROCHER ENTRE 600 ET 700 MILLES EUROS IL TROUVE QUE C EST PAS CHER QUAND C EST L ARGENT DU CONTRIBUABLE RIEN N EST CHER HEUREUSEMENT DES BLOCS ROCHEUX DE CETTE NATURE IL N Y AS PAS TOUS LES QUATRE MATIN CAR LE BUDGET DE LA RÉGION NE SAURAIS PAS SUFFISANT QUAND C EST L ARGENT DU CONTRIBUABLE RIEN N EST CHER ON DÉPENSE SANS COMPTER EST CE QU IL GÈRE LE BUDGET DE SON MÉNAGE AINSI CA JE NE LE CROIS PAS IL FAUDRAIT LÉGIFÈRER POUR QUE LES COLLECTIVITÉS AIENT UNE GESTION COMME LE PRIVE .
Jean, Posté
bravo les militaires! ils sont aussi utiles hors période de guerre